Terminologie Japonaise : Les armes naturelles – Les mains

Terminologie Japonaise : Les armes naturelles – Les mains

26/11/2018 4041 Par Phil "Master Ken" COTTONE

« Les noms japonais c’est trop compliqué », qui n’a jamais entendu ça sur un tatami ?
Alors pourquoi, au delà du folklore, continue-t-on à les utiliser ?
Tout simplement parce que la culture martiale japonaise a permis de développer un vocabulaire adapté et descriptif qui synthétise en quelques mots des techniques complexes.
Quelques exemples :

  •  Uraken : coup de poing en revers frappé avec le dos du poing et les deux premières phalanges
  • Oï tsuki chudan : coup de poing direct en avançant sur un pas niveau moyen, le poing avant et la jambe avant étant du même coté

Vous l’aurez compris, c’est plus simple en japonais au final !

Je me propose de vous faire une série d’articles définissant les appellations des zones du corps ainsi que les techniques élémentaires (coups de poing et de pied, blocages de base et déplacements).
Pour les techniques plus complexes, comme les projections ou les clefs, nous réaliserons des vidéos explicatives.
Ces listes ne sont pas exhaustives et se concentrent sur les zones / positions les plus utilisées en Nihon Taï Jitsu et self-défense.

Tout d’abord vous noterez que les positions à poings fermés contiennent le terme « ken« . Il ne signifie pas ici « sabre » (comme dans « kendo« ) mais « poing » et provient d’une déformation du chinois ancien K’iuan (qui signifie poing mais aussi force). Shorinji Kenpo étant, par exemple, la déformation de Shaolin K’iuan = la méthode du poing de Shaolin …

Positions de base poing fermé

Seiken : poing fermé ce sont les deux « kento » qui frappent

Uraken : frappe avec le dos du poing et le haut des kento.

Hiraken : La « patte d’ours » des Taijitsuka. En utilisant (attention terme technique) l’articulation interphalangienne proximale, en d’autres termes l’articulation entre la première et la seconde phalange. Technique utilisée dans le 3ème Kata.

Tetsui : Un peu moins courante la frappe avec l’éminence hypothénar, poing fermé.


Les techniques mains ouvertes

Shuto : tranchant ou « sabre » de la main (éminence hypothénar)

Teisho : Paume de la main, en général, en Taï Jitsu nous utilisons surtout le « talon » de la main.

Voilà pour les mains. Prochain article sur les bras et les jambes.